mercredi 8 avril 2009

Aka Aki ? A vos souhaits !

Mieux que Facebook, plus fort que Twitter, voici un nouvel outil pour les accros de réseaux sociaux : Aka Aki ou comment se faire des amis avec son téléphone portable.

Le pitch ? Grâce à un système de géolocalisation, vous pouvez détecter les autres membres de ce réseau et communiquer avec eux en temps réel. L'idée vient de Berlin. Comme pour le cas d'école Facebook, l'équipe à l'initiative du projet est jeune, "trendy" et bercée aux nouvelles technologies. Seule contrainte technique pour l'utilisateur "Aka Akien" : être muni d'un smartphone ou d'un appareil équipé d'un bluetooth, si l'on veut un résultat optimal.

Le réseau fait son chemin et compte des adeptes principalement en Allemagne, en Suisse et en Autriche. Avec plus de 100 000 membres au compteur en mars 2009, le business model est encore à calibrer.

L'intérêt de l'entreprise ? Se servir d'Aka Aki comme levier dans sa stratégie relationnelle. Un exemple ? Vous faîtes vos courses dans une grande surface. L'enseigne répère votre présence, consulte votre profil et vous signale les promos directement sur votre mobile ou à votre passage devant des bornes interactives !

Parions là un avenir fabuleux :
  • Petit a, les entreprises du commerce traditionnel et électronique vont se ruer dessus (si ce n'est pas déjà fait !), à coup de pub et d'actions promotionnelles,
  • Petit b, les géants du web lorgnent déjà sur le produit et attendent le moment propice pour racheter le concept à prix d'or (n'est-ce pas... Google !).
Un bémol tout de même à souligner. Bien que le concept me séduit et confirme le poids d'internet dans notre société et dans la façon de faire des affaires, deux choses m'intriguent :
  • Nous revenons à l'éternel débat sur la vie privée et les données laissées sur la toile (et oui, mine de rien, Aka Aki nous suit à la trace seconde après seconde et le signale au monde entier !),
  • D'autre part, en France, Aka Aki nécessitant l'utilisation du téléphone portable, nos opérateurs historiques (O., S., B., pour ne pas les citer) doivent se frotter les mains ! Un autre problème à régler qui est l'opacité des tarifs d'accès à internet depuis son téléphone portable.
A méditer... Enrichissez le débat, commentez !

Pour aller plus loin :
Le Monde - Tous amis, tous pistés
Le Point - Internet mobile : Luc Chatel veut des mécanismes d'alerte sur la consommation

5 commentaires:

Laurent a dit…

Aka Aki, cela donne un sentiment de vertige. Effectivement, il semble bien que tout ce que nous connaissions et qui hier encore nous semblait à la pointe prenne un coup de vieux... Aka Aki franchit une nouvelle étape et nous fait entrer dans une autre dimension, au confluent de la géolocalisation de l'interconnectivité et du temps réel. Il va falloir complètement repenser beaucoup de choses, à commencer par le vieux concept juridique de vie privée... Vertigineux...

Jacques a dit…

Bonjour,

Bravo pour ce billet.
Suite à l'émission qui en parlait sur BFM radio, j'en ai écrit un intitulé "la chasse est ouverte" qui a mis l'accent sur le côté très négatif du produit créé, comme pas hasard, en Allemagne...
http://jacques-le-bris.over-blog.com/article-30126795.html

Pour l'instant, cela n'a pas l'air de décoller, contrairement à Twitter qui est en pleine bourre. Voir ma page sur les buzz...
http://jacques-le-bris.over-blog.com/pages/Buzz_blog_et_-1280970.html

Cordialement
Le Blogmestre

yoann a dit…

Billet très intéressant !
En effet tu soulèves un point primordial à mes yeux, le respect de la vie privée. Il y a d'ailleurs un article intéressant sur les échos (avec le PDG de la CNIL) à ce sujet. A quand le doublement de ta prime d'assurance santé parce que ton profil Facebook montre que tu aimes bien picoler, que ta mutuelle refusera de te rembourser ton traitement chimio parce que ton profil Flickr montre que tu as l’habitude de fumer du tabac, ou qu’on te refusera un boulot parce que ton profil Aka-Aki montre que tu passes la majorité de ton temps dans les bars et discothèques, ...
A vos pronostics
YC

Marot a dit…

Bonjour
il m arrive de recevoir des textos de orange, non désirés, et donc, indésirables, c'est très pénible.
Je pense que hélas, ce nouveau "service" n'amuse qu un nombre restreint d'individus, la plupart d'entre nous étant sur saturés de publicités diverses et variées, mais le portefeuille, lui, n'étant pas infini ! :)
J espere que vous avez trouvé un job avec votre buzz ! :)

Jacques a dit…

@Marot Difficile de répondre à quelqu'un qui se cache, mais la réponse se trouve par ici :
http://erme.over-blog.com/pages/Temoignages-1678069.html
@+
JLB